L’Olympic perd l’un de ses plus grands fans, René Jeanmenne

La mémoire de la Neuville.
La mémoire de la Neuville. - C.V.

René Jeanmenne était connu depuis des décennies pour conserver soigneusement, que ce soit dans ses armoires ou un coin de sa tête, chaque archive, chaque détail qui concernait de près ou de loin son club de coeur. En disparaissant, ce « Monsieur stats » a tourné une nouvelle page de l’histoire olympienne, qu’il connaissait sur le bout des doigts.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :La Neuville (59239, Nord)
Aussi en O. Charleroi