Amende historique pour la RTBF

Amende historique pour la RTBF

« Le CSA sanctionne très peu sous forme d’amendes, ce sont plus souvent des avertissements », nous dit le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel belge. Et de fait, le Collège d’autorisation et de contrôle du CSA n’avait plus sanctionné, par le biais d’une amende, le service public depuis… dix ans ! Il s’agissait alors d’un montant fixé à 10.000 euros. Mais, précise-t-on encore du côté de l’organisme de régulation, « on n’a pas de grille d’évaluation pour les amendes, car il y en a tellement peu ».

Dès lors, que signifie cette sanction financière de 5.000 euros (qui paraît faible, comparé au coût de fabrication, au moins 20 fois plus élevé, de chaque émission) ? Que l’infraction commise par la RTBF est tout de même grave. Car un public familial est atteint. « Nous portons une attention particulière dans la réglementation audiovisuelle aux mineurs qui sont plus influençables ». Alors si « The Voice Kids » n’est pas une émission pour enfants pour laquelle la publicité est formellement interdite, elle demeure bel et bien une émission « à public familial, avec une grande partie de téléspectateurs mineurs. » Et la publicité clandestine, à savoir le parc à thèmes d’Efteling, a pour visée ce jeune public. Ce qui est aussi « dommageable », nous explique le CSA, c’est que cette publicité « ne soit pas identifiée comme telle. S’il s’agit d’un parrainage du parc, ce qui est autorisé, il ne faut dès lors pas qu’il influe dans le travail éditorial. Or, durant trois séquences de l’émission, on constate qu’ils sont bien allés sur le terrain ». Le parc apparaît donc clairement dans le programme.

Ce parrainage a ensuite donné lui à un jeu-concours, via l’envoi de SMS surtaxés, ce qui est apparenté à du téléachat. La RTBF, organe public faut-il le rappeler, a, par ce biais, généré des revenus, contrairement à ce qui est permis. Enfin, le contrat de gestion de la RTBF « interdit formellement à tout animateur de participer à ces concours (en les lançant sur antenne), en plus de présenter le programme ». Le concours aurait dû être proposé, par exemple, par une voix off, ce que la RTBF n’a pas respecté.

Charlotte Vanbever

Notre sélection vidéo
Aussi en TV