«Zigounette», le jeu d’un Tournaisien où la taille compte

À première vue, Mathieu Nef, 34 ans, a l’air d’un garçon sérieux. Le Tournaisien de Montigny-le-Tilleul a lancé en 2014 sa société de création de sites Internet et de référencement, Optesite, qui compte 500 clients en France et en Belgique.

Ça ne l’empêche pas d’aimer s’amuser et faire rire ses contemporains. « Ça fait plus de dix ans que j’ai “Zigounette” dans la tête », sourit-il. « Au début, c’était une parodie de site d’élevage. À l’époque, il y avait plein de sites web sur l’élevage de chevaux, de chiens, de chats, de cannabis… J’ai voulu surfer sur cette vague et j’ai imaginé jelevemonpenis.com; c’est devenu zigoune.net puis zigounette.net. »

Esthétique «sexy toon»

Ce Zigounette virtuel est longtemps resté à l’état de projet avant de se concrétiser, dans la vraie vie, sous la forme d’un jeu de société. « En juin, j’étais en vacances avec ma compagne et j’ai créé le prototype avec des cartes que j’ai reproduites à la boîte à copie du coin. Quand il a reçu les fichiers, le mec m’a dit (il prend l’accent méridional): “Je ne veux pas savoir ce que vous faites”… »

Rien de pervers ni de vulgaire pourtant: même si le jeu est officiellement interdit aux moins de 18ans, Zigounette est à mettre entre presque toutes les mains, assure son concepteur. La graphiste lilloise Relin a dessiné des personnages –« six métiers fantasmes », dont l’infirmière, l’hôtesse de l’air, le plombier…– et des cartes à l’esthétique « sexy toon ». Le but : atteindre 21 ou 31centimètres selon le nombre de joueurs, comme les moyens d’y parvenir relèvent de l’humour potache.

« Jeu de stratégie »

Pour affoler le zigounomètre, les joueurs disposent ainsi de cartes « sexto », « strip-tease » et « pilule bleue » (+1, 2 ou 3cm), qui peuvent être annulées par des cartes « douche froide » ou « grand-mère ». Un joueur peut contrarier la croissance de ses adversaires en leur jetant des sorts d’ »impuissance » ou d’ »orgasme simulé » mais ces attaques peuvent tomber à plat avec les cartes de défense –« maître en kamasutra »…–, voire se retourner contre l’assaillant si son rival dégaine la redoutable carte « 69 ».

La partie s’arrête quand un joueur atteint pile la bonne taille. S’il la dépasse, il doit retrancher sa plus grosse carte. « Au final, c’est un jeu de stratégie », s’amuse Mathieu Nef. Et comme il se joue à six maximum, il est compatible avec les mesures sanitaires…

« Zigounette », tiré à 2000 exemplaires, est vendu en ligne. Il sera sur zigounette.net et pourra être enlevé au domicile de Mathieu ou livré. Il coûte 19,69€. « J’aurais pu mettre 19,99€ mais les 69 centimes étaient plus de circonstances », s’amuse-t-il encore.

www.zigounette.net

VDN

index.php

Le premier d’une série?

« Je suis à fond dans Internet depuis ses débuts, je me suis très vite inscrit sur Facebook, je suis fier de mon site de référencement mais je ne peux pas toucher tout ça. Au moins, Zigounette, c’est palpable », sourit Mathieu Nef.

Il est fier de la « bonne qualité de fabrication du jeu. Malheureusement, c’est du made in China, le faire fabriquer en France aurait coûté trop cher ».

Le trentenaire voit son jeu comme un retour aux fondamentaux, et une manière de se plonger dans une déconnexion totale : « Sur la boîte, il y a un logo déconnexion totale car quand je joue à un jeu de société, je ne pense plus à mon smartphone. C’est salutaire. En misant sur l’informatique et Internet, j’ai parfois l’impression d’avoir participé à la création d’une société qui est allée trop loin dans le virtuel. Avec Zigounette, j’ai envie de faire rire les gens, de les amener à redécouvrir les jeux de société et à s’amuser entre eux. »

Alors que le jeu vient à peine de sortir, il imagine déjà des dérivés, comme Zombiegounette – avec des morts-vivants –, Zigounette Attacks ! – un genre de Worms, le jeu vidéo culte mettant en scène des vers de terre belliqueux, sur plateau –, voire une version électorale. « Une zigounette, quoi de mieux pour redresser le pays ? »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Montigny-le-Tilleul (Hainaut)Tournai (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DU TOURNAISIS