Handball: l’Estu s’était fait à l’idée de vivre une saison blanche

Il faudra une grosse préparation physique et musculaire avant de retoucher la balle.
Il faudra une grosse préparation physique et musculaire avant de retoucher la balle. - Estu

En novembre, la fédération avait déjà envisagé une saison blanche, c’est désormais officiel. La saison 2020-21 comptera pour du beurre. Enfin, une alternative avait déjà été trouvée : deux poules de quatre et cinq équipes s’affronteront en aller-retour en vue de ne pas perdre le rythme. « Cette décision ne change pas grand-chose pour nous. Nous savions qu’il n’y aurait pas de descendant dans notre série et notre objectif n’était pas de monter. Le plus important dans cette annonce est que les matches continueront dès que les conditions le permettront. C’est une bonne nouvelle », explique l’entraîneur de l’Estu Romain Poix, qui n’a pas été gâté pour sa première saison à la tête des Tournaisiens. « Il est certain que je me souviendrai de cette saison très spéciale. Cela devait être une année fondatrice avec l’intégration de beaucoup de jeunes dans l’équipe. J’espère que tout s’arrangera rapidement et que nous reprendrons dans de bonnes conditions. »

Retour à la case départ

Initialement prévue à la date du 23 janvier, la reprise aura finalement lieu le week-end des 20 et 21 février. « Oui, car si nous pouvons reprendre à la mi-janvier, il nous faudra une préparation d’au moins cinq semaines. Physiquement, nous devrons presque repartir de zéro. Nous avons maintenu les joueurs en condition par visio-conférence, mais cela ne suffit pas. L’avantage est qu’à la reprise, tout le monde se connaîtra déjà et cela nous fera gagner du temps. Il y aura aussi un travail technique à réaliser pour revenir en forme. Notre priorité sera bien évidemment d’éviter les blessures car après autant de temps d’arrêt, les organismes seront soumis à rude épreuve. Nous n’avons encore aucune date de reprise possible, mais cela passera par une grosse préparation physique et musculaire avant de retoucher la balle », précise encore le mentor des Estudiantins.

Compliqué moralement

Privé de leur sport depuis de nombreuses semaines, les joueurs de l’Estu ont du mal à garder le moral et n’attendent qu’une chose : marquer des buts. « Pour l’instant, c’est une période compliquée à gérer moralement. On ne joue plus depuis longtemps et on ne sait toujours pas quand nous pourrons reprendre. Je pense que dès que nous recommencerons les entraînements, je n’aurai aucun problème à motiver mes joueurs. La formule de poules est une bonne idée et cela va nous permettre de nous projeter vers la saison prochaine. Car oui, c’est l’objectif, aborder ces huit rencontres très sérieusement pour être le plus compétitif possible », conclut Romain Poix. Le rendez-vous est pris en février 2021 avec le déplacement à Eupen.

Charly Mercier

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Eupen (prov. de Liège)
Aussi en Sport régional