Greenpeace, Gaia et riverains s’opposent à l’extension d’un énorme poulailler à Menin

Greenpeace, Gaia et riverains s’opposent à l’extension d’un énorme poulailler à Menin
D.R.

L’exploitation est autorisée à s’agrandir pour atteindre une capacité totale d’environ 295.000 poulets de chair. Aujourd’hui, l’entreprise compte environ 245.000 poulets de chair et 1.700 porcs.

Le 1er avril, la province de Flandre occidentale a déjà donné son feu vert. L’ONG de protection de l’environnement Greenpeace, l’organisation de défense des droits des animaux Gaia et une douzaine de riverains ont décidé de faire appel de cette décision. « C’est l’industrie et cela n’a vraiment plus rien à voir avec l’agriculture. Pour les riverains, ces méga-établissements sont associés à des nuisances olfactives, à une augmentation du trafic de poids lourds et à toutes sortes de risques sanitaires. La Flandre occidentale est déjà asphyxiée par l’azote et la qualité de l’eau dans les campagnes se détériore. L’élevage intensif est en grande partie responsable de la crise actuelle. Il faut que cela cesse », explique Matteo De Vos, expert en agriculture écologique et en élevage de bétail chez Greenpeace Belgique.

Greenpeace veut réduire drastiquement le cheptel, mais pour ce faire, elle demande que l’on prête attention à la situation dans laquelle se trouvent de nombreux éleveurs belges. « Ils ont besoin du soutien du gouvernement. Mais les subventions devraient en premier lieu aller aux agriculteurs qui restaurent et protègent activement la nature », a détaillé l’ONG.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Menin (Flandre occidentale)province de Flandre occidentale
Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique