Pertes de recettes de la RTBF: la ministre se veut rassurante

Pertes de recettes de la RTBF: la ministre se veut rassurante
Belga

Ces pertes s’élèvent à 14 % des recettes publicitaires globales mais à 19 % pour la seule radio, se sont inquiétés mardi après-midi les députés Benoît Dispa (cdH), Olivier Maroy (MR) et Sabine Roberty (PS), qui interrogeaient Mme Linard en Commission des médias du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La ministre a confirmé ces chiffres, remarquant que les mesures destinées à limiter la propagation du coronavirus ont eu un effet négatif plus marqué en radio, « qui souffre plus directement et avec plus d’amplitude de la fermeture des commerces non-essentiels ».

« L’avenant au cinquième contrat de gestion de la RTBF conclu par le Gouvernement et par la RTBF n’a pas été remis en cause », a-t-elle ajouté. Cet avenant prévoit, dans un premier temps, une baisse du temps de transmission de la publicité dans la tranche matinale de La Première entre 6 heures et 9 heures entre le 1er septembre 2020 et le 30 juin 2021, puis la suppression totale de la publicité à compter du 1er juillet 2021 dans cette même tranche horaire.

Mme Linard s’est voulue rassurante quant à l’avenir financier de la radio-télévision publique, soulignant que pour le budget 2021, la RTBF prévoit une augmentation de ses revenus, liée aux grands événements sportifs comme l’Euro de Football et les Jeux Olympiques, et à une reprise du marché post-Covid.

En 2020, la RTBF n’a pas eu recours à de nouveaux emprunts à long terme et des anciennes dettes ont été remboursées à hauteur de 10,1 millions d’euros, a-t-elle souligné, ajoutant que l’endettement financier à long terme de 14,1 millions d’euros au 31 décembre 2020 sera remboursé intégralement à son échéance en juin 2021.

Bénédicte Linard a encore indiqué que le financement du projet Media Square (futur nouveau siège de la RTBF) est confirmé au moyen des fonds propres de la RTBF, de la vente progressive des terrains de Reyers et du prêt accordé par la Banque Européenne d’Investissement de 60 millions d’euros.

Les trois députés ont rejoint la ministre pour se réjouir d’avoir vu la RTBF assumer entièrement ses missions de service public tout au long de la crise sanitaire. Ils ont toutefois appelé Mme Linard à la vigilance. Pour sa part, Olivier Maroy a toutefois estimé qu’il aurait peut-être fallu postposer le plan de suppression de la publicité matinale sur La Première.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune (nouveaux cas, incidence et vaccination)

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique