Vaccination: la commune de Farciennes a comblé son retard

Hugues Bayet
Hugues Bayet

Celles-ci se félicitent du succès engrangé par ce centre qui a permis de faire grimper le taux de vaccination (première dose) contre le coronavirus de la population adulte de 26 à 56%.

Fin mai, Farciennes présentait un des taux de vaccination les plus faibles parmi les communes wallonnes. La ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, avait alors décidé de l’ouverture temporaire d’un centre de vaccination dans cette commune hennuyère pour tenter d’inverser la tendance.

«On a ouvert un call-center communal, soirée et week-end compris, qui a notamment permis d’inscrire 800 Farciennois à la vaccination. Le réseau médical farciennois s’est aussi mobilisé pour nous aider à réussir ce pari en mettant en confiance par leur présence énormément de personnes qui hésitaient à se faire vacciner. Enfin, la proximité du centre situé en plein cœur de la commune a aussi été un facteur déterminant», détaille le bourgmestre Hugues Bayet.

Farciennes ne fait désormais plus partie des 10 dernières communes de Wallonie et est proche de la moyenne wallonne qui se situe à 57%.

Le centre rouvrira ses portes la semaine du 12 juillet pour l’injection des deuxièmes doses Pfizer. Des vaccins Johnson & Johnson pourraient encore être administrés. «Nous verrons quelles seront les normes en vigueur à ce moment concernant la limite d’âge pour le Johnson et la vaccination des adolescents, mais l’équipe est en tous les cas prête pour rééditer l’expérience», conclut M. Bayet.

Notre sélection vidéo
Aussi en CHARLEROI ET SA REGION