Les hospitalisations Covid en légère diminution dans les 3 hôpitaux du CHU UCL Namur

Sur le site de Godinne.
Sur le site de Godinne. - Belga

Si les contaminations au Covid-19 remontent en Belgique, la situation reste largement sous contrôle dans les hôpitaux. C’est du moins le cas dans les trois sites (Sainte-Elisabeth, Dinant et Godinne) du CHU UCL Namur.

Au niveau des patients Covid, « en hospitalisation classique, on a observé sur une semaine une baisse de 14 % du nombre de patients. Et du côté des soins intensifs, une baisse de 20 % », explique le département communication du CHU UCL Namur. « Et en maisons de repos, nous n’avons pas constaté de modification par rapport à la semaine passée. »

En réalité, le nombre de patients Covid dans les trois hôpitaux reste très faible. Au niveau des hospitalisations, le CHU UCL Namur est passé de… 7 à 6 patients. Et aux soins intensifs, de 5 à 4. On est très loin d’une saturation des services.

Du côté des hôpitaux, on rappelle toutefois qu’il est habituel que les infections augmentent sans avoir d’influence immédiate sur le nombre de personnes hospitalisées, dont la hausse se fait généralement avec un peu de décalage dans le temps. Cela veut-il dire qu’on doit s’attendre à une hausse des patients hospitalisés dans les prochaines semaines ? Pas nécessairement, signale-t-on au CHU UCL Namur. Car il y a une donnée en plus par rapport aux précédentes vagues de contamination : la campagne de vaccination, très avancée.

« On espère que ça va continuer à rester stable », résume le Dr Xavier Muschart, directeur médical du site de Sainte-Elisabeth. « Nous restons très prudents mais il semble que la situation et que les discussions en cours commencent à réveiller la population sur le fait de rester vigilant. »

Pour Xavier Muschart, le risque de résurgence du virus est non négligeable. D’où son appel à respecter les normes d’hygiène et à se faire vacciner. Chez nous, « mais aussi dans le monde ». Le retard dans les pays moins développés, dû souvent à un manque de vaccins, continue ainsi à inquiéter le monde médical.

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR