Les camps scouts ‘sous tente’ doivent évacuer dans 14 communes namuroises

Marie Muselle, adjointe au Gouverneur de la Province de Namur.
Marie Muselle, adjointe au Gouverneur de la Province de Namur. - G.I.

Devant l’ampleur des crues et des inondations qui touchent notre territoire, la Province de Namur est passée en « phase provinciale de gestion de crise ». « Un besoin de coordination au niveau provincial nécessitait le déclenchement du plan provincial en se basant sur les prévisions météorologiques de l’IRM et la situation des bassins hydrographiques défavorables pour l’instant, et compte tenu que les intempéries touchent aussi la population et nécessitent des interventions des services de secours », détaille un communiqué du cabinet du Gouverneur.

« Nous avons activé ce plan à 11h50 », confirme Marie Muselle, adjointe du Gouverneur Denis Mathen, actuellement à l’étranger.

Cette procédure a plusieurs avantages. « On bascule en fait dans une gestion de crise », explique Marie Muselle. « On peut prendre certaines décisions qu’on ne peut pas prendre autrement. Un camp scout, ça ne s’évacue par exemple pas comme ça. On peut aussi activer certains moyens, comme la protection civile. »

Cela permet surtout de mieux coordonner l’action des différents services mobilisés. « On a trois zones de secours sur notre province, 13 zones de police… On a besoin d’un lieu où on se parle. En passant en phase provinciale de gestion de crise, on met tout le monde ensemble. »

Cette gestion de crise provinciale ne veut pas dire que les mêmes mesures vont être prises dans toutes les communes namuroises, comme l’évacuation des camps scouts. « En certains endroits, il n’y a aucune raison d’arrêter. Mais on évalue actuellement la situation de tous les camps sous tente, on est aussi en contact avec les fédérations scoutes… »

Une réunion a eu lieu à 12h45 entre l’adjointe au Gouverneur et les bourgmestres namurois pour prendre les dispositions les plus adéquates. Marie Muselle a plus tard pris un arrêté de police, comprenant plusieurs mesures importantes visant l’organisation des camps scouts.

– L’obligation d’évacuer les camps sous tente dans toutes les communes en préalerte ou alerte de crue sauf si les pompiers remettent un avis positif. Sont donc concernées : Couvin, Cerfontaine, Walcourt, Rochefort, Dinant, Houyet, Anhée, Gedinne, Hastière, Onhaye, Philippeville, Profondeville, Yvoir, Viroinval.

– Pour des camps dont l’installation était prévue ces 14, 15 et 16 juillet, dans ces communes en alerte ou pré-alerte, obligation de les postposer au plus tôt à partir du 17 juillet.

– Sur le reste du territoire de la province de Namur, une analyse au cas par cas est demandée aux autorités communales sur la nécessité ou non d’interrompre les camps et de les arrêter en fonction de l’évaluation des risques.

– Pour les camps dont l’installation sur le reste du territoire de la province de Namur était prévue ces 14, 15 et 16 juillet, une analyse au cas par cas est demandée aux autorités communales sur la nécessité de postposer leur installation au plus tôt à partir du 17 juillet, en fonction de l’évaluation des risques.

« Ces mesures sont en vigueur dès aujourd’hui jusqu’au 16 juillet à 23h59 », conclut le cabinet du Gouverneur de la Province de Namur.

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR