Intempéries en Belgique: revivez le fil de la journée de ce vendredi

Les provinces de Liège, de Namur et du Brabant wallon étaient presque totalement en alerte de crue jeudi et vendredi matin. La province du Luxembourg est également fortement touchée, tout comme les provinces du Brabant flamand, de Limbourg et d’Anvers dans le nord du pays.

Revivez le fil de la journée

18h15 - La Ville de Liège a annoncé, ce vendredi à 17h, le décès d’une dame âgée à Angleur, qui n’aurait pas pu monter à l’étage de son habitation. «Le travail d’identification est en cours», a précisé le bourgmestre Willy Demeyer. «Nous n’excluons pas d’autres découvertes macabres lorsque toutes les maisons auront été inspectées.»

17h30 – Au moins 23 morts, dont 20 rien qu’en province de Liège

Les violentes intempéries et inondations qui frappent la Belgique depuis plusieurs jours ont fait au moins 23 morts dans le sud du pays, d’après un bilan provisoire établi vendredi à la mi-journée. La province de Liège paie le plus lourd tribut avec 20 décès et plusieurs personnes portées disparues.

Alors que la plupart des cours d’eau amorcent leur décrue, le bilan des victimes ne cesse de s’alourdir. « Vingt personnes sont mortes en province de Liège », a indiqué le gouverneur Hervé Jamar au JT de la RTBF à 13h00. Parmi elles, seules six avaient déjà pu être identifiées à la mi-journée.

La situation est particulièrement dramatique dans la commune de Verviers, où au moins six personnes ont perdu la vie et plusieurs autres sont portées disparues. Des décès ont également été signalés à Trooz, Chaudfontaine, Philippeville, Aywaille, Eupen et Pepinster. Dans cette dernière commune, plusieurs maisons se sont effondrées et une barque des services de secours, avec à son bord cinq pompiers et trois rescapés, a chaviré jeudi. Si les hommes du feu ont pu être secourus, les trois autres personnes n’ont pas été retrouvées. Le Roi et la Reine y sont attendus dans l’après-midi ce vendredi.

Les pluies torrentielles et inondations ont également privé plus de 41.000 foyers d’électricité dans le sud du pays. Un retour à la normale n’est pas prévu avant plusieurs jours.

Il n’y avait plus non plus d’eau potable dans plusieurs communes des provinces de Liège et de Namur, ainsi qu’à Hargimont en province du Luxembourg et à Viesville (Pont-à-celles) dans le Hainaut.

Dans le sud du pays, cette dernière province semble la moins touchée. Vendredi, cinq cours d’eau y étaient encore sous étroite surveillance, mais les autorités provinciales qualifient la situation de « gérable ».

Le rail, mis à l’arrêt dans une grande partie de la Wallonie jeudi, reste paralysé. Toutes les lignes sont interrompues en-dessous de Charleroi, Ottignies, Namur et Liège. La SNCB déconseille les voyages en train dans cette partie du pays et demande aux voyageurs de ne pas se rendre en gare dans les provinces de Liège, Namur et Luxembourg. Dans les zones les plus touchées, le trafic ferroviaire pourrait rester perturbé de longues semaines.

Sur le terrain, les opérations de secours et de nettoyage se poursuivent. Les conditions météorologiques étant plus favorables ce vendredi, un hélicoptère NH90 de la Défense a pu décoller de Bierset (Liège) en matinée pour participer aux missions de sauvetage et d’évacuation dans les zones inondées, où des personnes, parfois réfugiées sur leur toit, attendaient encore d’être secourues.

Des militaires sont déployés en nombre pour aider les sinistrés, avec des camions, des bateaux (dont plusieurs ont cependant dû rentrer à la caserne jeudi, car ils n’étaient pas assez puissants face au courant) et des sacs de sable. Du renfort est par ailleurs attendu de France, d’Italie et d’Autriche dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne. Quelque 150 secouristes doivent ainsi prêter main forte à leurs collègues belges. La France a par exemple déjà envoyé une équipe de dizaines de sapeurs-sauveteurs, et un hélicoptère de sauvetage.

16h30  : Elio Di Rupo a annoncé une série de mesures pour venir en aide aux sinistrés. Retrouvez les ici.

16h10 : La Ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a confirmé 20 décès liés aux intempéries dans un bilan provisoire. Neuf victimes ont déjà été identifiées.

16h00 : Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé que le 20 juillet serait un jour de deuil national. Par ailleurs, les festivités du 21 juillet se feront en mode mineur.

Belga

15h30 : Le courant dans la Meuse reste problématique à Liège. Une péniche amarrée au Port des yachts a d’ailleurs coulé vendredi en début d’après-midi. La péniche « Dove », longue de 26 mètres, appartient à une nonagénaire anglaise. Cette dernière n’était pas à bord au moment des faits, précise Hélène Thiébaut, porte-parole du port autonome de Liège.

Sous les yeux des riverains et des passants, la péniche a été emportée par le courant. « Cela va perturber la navigation fluviale et nous avons donc directement contacté le SPW pour que la batellerie soit prévenue », ajoute encore la porte-parole. Deux autres péniches menaçaient aussi de couler : la péniche Quintus Quarter et la péniche Vauban.

 14h57 : Plus de 150 secouristes venus de France, d’Italie et d’Autriche sont déjà à pied d’œuvre pour les inondations en Belgique, avec bateaux à moteur et hélicoptères à l’appui, dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne, a indiqué vendredi la Commission européenne. Les Pays-Bas et le Luxembourg fournissent également de l’assistance.

– 14h42 : La France est « solidaire » dans l’« épreuve » traversée par l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas, touchés par de graves inondations qui ont fait plus d’une centaine de morts, a tweeté vendredi le président français Emmanuel Macron, en promettant l’aide de Paris où ce sera « utile ». L’article complet ici.

– 14h14 : Une petite partie du Canal Juliana, qui longe la Meuse et sépare le Limbourg des Pays-Bas sur 36 kilomètres, a cédé. Les habitants des communes avoisinantes sont priés de quitter leur domicile. Toutes les informations ici.

– 13h46 : Le parc d’attractions Walibi, inondé jeudi à la suite des intempéries, a publié des photos prises par drone sur sa page Facebook. Il a ajouté que « le site restera fermé jusqu’à nouvel ordre ».

– 13h10 : Vingt personnes sont décédées à la suite des inondations en province de Liège, a confirmé ce vendredi le Gouverneur de la province Hervé Jamar.

– 12h40 : Le bilan des intempéries dévastatrices en Allemagne a encore grimpé, dépassant le seuil de la centaine de victimes avec 103 morts, ont annoncé vendredi les autorités.

– 12h15 : D’après les informations du quotidien Le Soir, le bilan serait passé à 23 morts à la suite des intempéries qui ont frappé le pays.

– 12h14 : Tous les cours d’eau qui étaient en alerte sont en décrue vendredi midi en province de Namur, indiquent le gouverneur provincial, Denis Mathen. La Meuse et la Sambre ont notamment entamé une phase de stabilisation et commencent à baisser.

– 12h12 : L’eau de distribution reste potable et des lieux d’accueil sont à la disposition des sinistrés à Wavre, ont indiqué vendredi les autorités locales.

– 11h29 : Le Roi et la Reine se rendront vers 15h30 à Pepinster, en province de Liège, a annoncé vendredi matin le Palais royal à l’agence Belga.

– 10h54 : Au moins 93 personnes sont mortes lors des graves intempéries et inondations qui frappent une partie de l’Allemagne, selon un nouveau bilan dressé vendredi par les autorités locales, portant le nombre total de décès en Europe à 108. Retrouvez le dernier bilan ici.

– 10h47 : La bourgmestre de Verviers Muriel Targnion, a indiqué ce vendredi matin, que six dépouilles avaient été retrouvées à Verviers. Avec la décrue, la bourgmestre craint que de nouveaux corps sans vie soient retrouvés, d’autant que plusieurs personnes sont encore portées disparues. Le bilan s’alourdit et passe à 15 morts.

Belga

– 10h07 : En Flandre aussi, on se dirige vers une reconnaissance comme calamité des inondations. Elles y ont touché principalement la province du Limbourg.

– 10h00 : Eric retrouvé mort dans le sous-sol, Frédéric aspiré, Angelo emporté par les flots… Au total, ce sont 14 personnes qui ont officiellement perdu la vie suite aux intempéries des derniers jours. Voici ce que l’on sait sur les victimes.

– 09h59  : Le gouvernement wallon a déjà annoncé jeudi une série d’aides pour faire face aux conséquences les plus directes des graves inondations, principalement le déblocage immédiat de 2,5 millions d’euros pour les communes (sélectionnées par les gouverneurs). Ce montant doit « permettre aux communes d’engager du personnel, du soutien logistique, pour assurer les déblais, venir aider les citoyens le plus rapidement possible… Le montant est liquidé tout de suite », précise vendredi matin le ministre Christophe Collignon (PS) au micro de la radio Bel RTL. Toutes les informations ici.

Belga

– 09h51 : De nombreux disparus après un glissement de terrain consécutif aux crues en Allemagne, indiquent les autorités ce vendredi matin.

– 09h47 : Les pompiers de Bruxelles sont intervenus, au cours de la journée de jeudi, à 193 reprises pour des caves et des garages inondés, et à 29 reprises pour des chaussées et des tunnels submergés, ont-ils indiqué vendredi.

– 09h34 : Un hélicoptère NH90 de la Défense a décollé vendredi matin de Bierset (Liège) pour participer aux missions de sauvetage et d’évacuation dans les zones inondées où des personnes attendent encore les secours. Kurt Verwilligen, porte-parole de la composante aérienne, l’a indiqué en matinée sur Radio 1 (VRT). La Défense le communique également via son site vendredi matin : l’hélicoptère est venu en aide à des personnes bloquées sur un toit à Pepinster (province de Liège).

Belga

– 09h19 : En province de Limbourg, la Meuse a atteint son point culminant à Lanaken, où le fleuve a amorcé une légère décrue. À Maaseik, cependant, le niveau de l’eau continue de monter, le point culminant devrait être atteint dans l’après-midi, a annoncé le gouverneur Jos Lantmeeters au terme d’une réunion de crise convoquée vendredi matin.

– 09h13 : Le bilan des intempéries dévastatrices en Europe a grimpé vendredi matin à 95 morts, la plupart en Allemagne, où les secours continuent en outre à rechercher des centaines de personnes portées disparues.

– 08h58 : Trois corps sans vie retrouvés dans la commune de Trooz, le bilan grimpe à 14 morts. Toutes les informations ici.

Isopix

– 8h40 : « Quand tout sera terminé », il faudra « tirer les leçons » des situations d’impuissance observées à certains endroits face aux inondations ravageuses de ces derniers jours, que ce soit au niveau de la Protection civile, de la Défense ou encore des zones de secours, a indiqué vendredi matin sur La Première (RTBF) le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS). L’intégralité de sa déclaration ici.

– 08h35 : Plus d’une vingtaine de lignes ferroviaires étaient encore touchées vendredi matin par des coupures de circulation liées aux intempéries, a informé vendredi matin le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire Infrabel. Alors que les ingénieurs doivent inspecter les infrastructures sous le coup de torrents et de coulées de boue, les réparations pourraient prendre des semaines. Retrouvez le point mobilité ici.

– 08h04 : Plusieurs ponts menacent de s’effondrer en raison des intempéries, notamment à Wavre, a-t-on appris vendredi matin auprès de la zone de secours du Brabant wallon.

– 07h38 : Le niveau de l’eau dans le centre-ville de la Cité ardente n’a pas augmenté durant la nuit, a indiqué vendredi matin la zone de police de Liège. Du côté de Chênée, une des localités les plus touchées par les inondations, il commençait également à baisser. Toutes les informations ici.

– 07h27 : Le nombre de morts augmente à au moins 81 suite aux inondations en Allemagne, indiquent les autorités. Retrouvez le dernier bilan ici.

– 07h20 : Une sixième personne a été retrouvée morte dans la région de Verviers, indique ce matin la bourgmestre Muriel Targnion sur la RTBF.

– 7h00 : La tendance est à la baisse ou à la stabilisation pour de multiples cours d’eau ayant atteint des seuils de crues inouïs en Wallonie, selon une mise à jour de l’état des eaux en Wallonie vers 07h00, vendredi, par la direction générale opérationnelle des voies hydrauliques wallonnes. Le point sur la situation ici.

BELGA/MAXPPP

– 06h45 : Plus de 21.000 personnes sont sans électricité au sud du pays en raison des intempéries, selon le décompte du gestionnaire de réseaux de distribution d’électricité et de gaz en Wallonie, Ores. « Les conditions d’accès au réseau de distribution électrique sont très compliquées », décrit le gestionnaire sur son site internet. Retrouvez le bilan ici.

 04h46 : L’Allemagne continuait vendredi à rechercher des centaines de personnes dont elle est encore sans nouvelles après les inondations qui ont dévasté l’ouest du pays et fait près de 60 morts, du jamais-vu depuis la guerre.

– 03h07 : Si la tendance est à la baisse ou à stabilisation pour de multiples cours d’eau ayant atteint des seuils de crues inouïs en Wallonie, d’autres toutefois entrent en phase d’alerte ou sont encore à la hausse au sud de la région, selon une mise à jour de l’état des eaux en Wallonie vers minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, par la direction générale opérationnelle des voies hydrauliques wallonnes.

– 03h02 : Pour faire face aux inondations et alertes de crue des cours d’eau en province du Brabant wallon, les ? équipes d’intervention étaient toujours à pied d’œuvre vers 23h00 jeudi, communique le centre de crise provincial. Toutes les personnes évacuées ont été prises en charge, soulignent les autorités, qui invitent à la prudence. Des évacuations ont eu lieu à Ottignies, Grez-Doiceau, Jodoigne, Mont-Saint-Guibert, Court-Saint-Etienne et Tubize.

– 02h59 : La mobilité reste gravement perturbée au sud du pays avec des dizaines de tronçons routiers fermés à la circulation en raison des inondations, selon un bilan de la police fédéral tiré à 01h00 du matin vendredi. La province de Liège est particulièrement impactée avec les centres de Spa et Theux inaccessibles. Un trou dans la chaussée et un éboulement en travers de la route sont aussi constatés dans cette province.

Le point à 6h30

La situation est particulièrement dramatique en province de Liège. La gouverneure faisant fonction, Catherine Delcourt, et les autorités de la Ville de Liège ont demandé jeudi après-midi aux citoyens d’évacuer le territoire de la ville de Liège, alors que la Meuse menaçait de déborder. Les zones concernées par les conseils d’évacuation sur Liège étaient les quartiers de Coronmeuse, Saint-Léonard, Outremeuse et le centre-ville. La crainte se situe principalement au niveau du pont-barrage de l’Île Monsin, actuellement en réparation. La phase provinciale de gestion de crise avait déjà été enclenchée mercredi sur l’entièreté du territoire.

Un quinquagénaire s’est noyé dans sa cave à Aywaille, un deuxième décès a été rapporté du côté d’Eupen. Cinq personnes sont également mortes dans les inondations à Verviers et une à Pepinster, où un pont et une dizaine de maisons se sont effondrés. Dans la soirée, un quinquagénaire est décédé à Philippeville, alors qu’il tentait de retirer des branches qui obstruaient une canalisation. Sur les communes de Chaudfontaine et de Trooz, trois corps ont été retrouvés suite aux inondations qui ont ravagé la région.

Quatre personnes sont également portées disparues, dont une adolescente de 15 ans emportée par les flots de l’Ourthe à Rendeux, dans la province de Luxembourg. Les trois autres sont introuvables depuis que le canot de sauvetage dans lequel elles se trouvaient, lors d’une opération de sauvetage menée à Pepinster, a chaviré.

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a activé le mécanisme de protection civile de l’Union européenne pour faire face aux dégâts provoqués par les intempéries dans l’est du pays. Dans la foulée de cette annonce, le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé envoyer en province de Liège 40 sapeurs-sauveteurs d’une unité de l’armée française, ainsi qu’un hélicoptère et un équipage de recherche aquatique.

Le gouvernement wallon a de son côté décidé de dégager des moyens financiers d’urgence afin de venir en aide aux populations affectées par les crues meurtrières, lesquelles seront reconnues comme calamités naturelles selon Elio Di Rupo.

Le roi Philippe et la reine Mathilde se sont quant à eux rendus à Chaudfontaine en fin d’après-midi, la cité calidifontaine ayant été particulièrement touchée par les inondations. Ils y ont rencontré des personnes sinistrées et rendu hommage aux services de secours.

Les seuils d’alerte de crue sont atteints pour de nombreux cours d’eau en Wallonie. Lors du dernier bilan publié vers 19h00, les risques de crue et débordements concernaient principalement les rivières de l’Eau d’Heure, l’Eau blanche et l’Eau noire, la Basse et la Haute Lesse, la Lhomme, l’Ourthe, l’Amblève, la Vesdre, le Viroin, la Dyle, la Senne, le Canal Bruxelles-Charleroi, la Chiers, la Mehaigne, la Basse et la Haute Meuse et leurs affluents.

Dès 07h00, le réseau ferroviaire a été mis à l’arrêt en Wallonie. Peu auparavant, un train ne transportant aucun voyageur avait déraillé à l’entrée de la gare de Rochefort-Jemelle. Seuls quelques trains circulent encore, mais la SNCB déconseille fortement les voyages en train dans le sud du pays et demande aux voyageurs de ne pas se rendre en gare dans les provinces de Namur, Luxembourg et Liège. La gare de Liège-Guillemins et les autres gares de la Cité ardente sont fermées depuis l’après-midi.

Les intempéries ont dérangé le réseau d’électricité et de gaz, affecté la distribution d’eau sur les réseaux SWDE et CILE, et causé des perturbations sur les réseaux téléphoniques en province de Liège. La distribution du courrier dans divers endroits du pays a également été perturbée jeudi.

Des scènes de désolation ont aussi été signalées en Flandre, principalement dans le Brabant flamand, le Limbourg et la partie orientale d’Anvers, où des inondations « critiques » ne sont pas à exclure.

Des militaires ont été mobilisés jeudi pour des opérations d’appui dans les provinces de Liège, de Namur, de Luxembourg et de Limbourg. Des camions avaient déjà été mis à disposition pour l’évacuation de la population dès mercredi après-midi.

L’Institut royal météorologique (IRM) a placé en fin d’après-midi l’ensemble du pays en code jaune, à l’exception de la Côte et des provinces de Flandre occidentale et de Flandre orientale. Les provinces de Namur et Luxembourg avaient été placées en vigilance orange mercredi, tandis que le code rouge était d’application en province de Liège. Des précipitations sont encore attendues, entre 5 et 30 millimètres.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique