Le Music’All Havré a joué dans les décombres des rues sinistrées de Pepinster

Témoignage
De la musique dans les rues sinistrées de Pepinster.
De la musique dans les rues sinistrées de Pepinster. - Music’All Havré

Ce 20 juillet, jour de deuil national, veille de fête nationale, l’orchestre d’Havré est parti à Pepinster dans l’idée de jouer quelques pièces militaires ainsi que l’hymne national. L’harmonie voulait offrir un geste d’hommage, de solidarité et d’espoir.

Et finalement, sur place, l’accueil a été plus que chaleureux. À la demande des sinistrés et riverains, toujours en train de nettoyer leurs habitations, les musiciens ont fini par jouer des morceaux beaucoup plus gais : le Doudou montois forcément, mais aussi des chansons comme « Y’a de la joie », « Despacito » ou encore « Chef un p’tit verre on a soif »

Cette descente musicale sur les lieux du drame tenait à cœur au président de l’harmonie, Joël Dramais. Dans la nuit du 15 au 16 juillet, il était déjà sur place avec des gilets de sauvetage et des cordages. « J’ai un ami qui est coordinateur Croix Rouge et protection civile, explique-t-il. Du coup, je lui ai sonné pour savoir comment on pouvait aider. Pour la pêche, j’ai deux barques avec des gilets de sauvetage. Il m’a expliqué qu’ils avaient besoin, que certains pompiers étaient au travail depuis plus de 50 h non-stop. Sur place, on a même croisé un secouriste qui avait fait 84 heures de suite… »

Avec les pompiers de Maastricht
Avec les pompiers de Maastricht - Music’All Havré

En pleine nuit, Joël Dramais a donc aidé une équipe de pompiers hollandais. Ils ont dû secourir des personnes encore coincées chez elles ou encore des gens sans moyen de communication qu’il fallait aider en apportant des médicaments ou d’autres éléments essentiels.

Dans une quinzaine d’endroits différents

En revenant, le Montois s’est demandé ce qu’il pouvait faire d’autre. C’est comme ça qu’il a rassemblé les musiciens de son ensemble. Ils ont pris contact avec les autorités locales. La fanfare montoise a finalement reçu un listing d’adresses. Ils ont joué dans une quinzaine d’endroits différents.

« Je m’attendais à ce que certains nous disent : au lieu de votre instrument, vous auriez pu prendre vos pelles et vos brosses, mais pas du tout. L’accueil a été très chaleureux. Nous avions des enfants avec nous. Et les sinistrés qui n’avaient plus rien ont encore trouvé le moyen de leur apporter des chocolats ou des bonbons ! Beaucoup nous ont remerciés et beaucoup aussi nous ont demandé de jouer des morceaux plus gais. »

Le groupe de musiciens.
Le groupe de musiciens. - Music’All Havré.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE