Namur: Vanackere, Bachez, Dethiège et Schaul vont exploiter l’Horeca du NID

Ludovic Vanackere, de « L’Atelier de Bossimé », fait partie de l’équipe.
Ludovic Vanackere, de « L’Atelier de Bossimé », fait partie de l’équipe. - L.G./V.L.

Suite à l’appel à candidature lancé par la Gestion Immobilière de la Ville de Namur, le NID (Namur Intelligente et Durable), récemment érigé au Grognon, accueillera très prochainement (courant octobre) dans son espace Horeca un trio d’entreprises expérimentées chapeautées par une association de quatre jeunes Namurois aux profils différents et complémentaires. Il s’agit de Ludovic Vanackere de « L’Atelier de Bossimé », Thierry Bachez et Sander Dethiège de « Blackbird’s Gin » et de Benjamin Schaul, sommelier au « Sens du Goût ».

Ludovic Vanackere a ouvert son restaurant en 2012. Elu jeune chef de Gault et Millau en 2017, il a également reçu une étoile « verte » au Guide Michelin en janvier 2020. Sa cuisine au circuit court, aux produits locaux et proche du « zéro déchet » fait de lui un professionnel dans l’air du temps. C’est lui qui sera chargé de l’élaboration de la carte et de la mise en place de celle-ci.

Thierry Bachez et Sander Dethiège de « Blackbird’s Gin » sont à l’origine du Gin à la véritable fraise de Wépion. Ils connaissent bien Ludovic puisqu’ils ont, ensemble, le projet de créer une minidistillerie au cœur de « L’Atelier de Bossimé ». Un endroit qu’ils connaissent bien puisqu’ils ont participé au collectif « Artisans de Bossimé ». Diplômés de l’Ecole Royal Militaire, c’est à eux que revient la gestion administrative et financière du restaurant.

Benjamin Schaul.
Benjamin Schaul. - D.R.

Benjamin Schaul, sommelier au « Sens du Goût », a pour lui plus de 10 ans d’expérience dans le monde de l’Horeca. Il assurera le rôle de Maître d’Hôtel (accueil de la clientèle, gestion opérationnelle…) au sein du futur établissement. C’est à lui que reviendra, également, la mission de sélectionner les produits.

Deux autres offres

La Team « Vanackere, Bachez, Dethiège, Schaul » n’était cependant pas seule candidate. À la fin de l’appel d’offres, le 1er juin, deux autres offres étaient arrivées sur la table. Il est à remarquer que les trois offres émanent d’acteurs namurois. À noter qu’une autre offre a malheureusement été déposée en retard.

Comme annoncé dans l’appel d’offres lancé en mars 2021, les candidats vont devoir investir dans l’équipement de salle et de la cuisine, estimé à plus de 200.000 euros.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Namur (prov. de Namur)Wépion (c.f. Namur)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Province de Namur