La Croix-Rouge de Jambes a un besoin urgent de vêtements pour hommes

pantalons, pulls,...toutes les affaires pour hommes sont les bienvenues;
pantalons, pulls,...toutes les affaires pour hommes sont les bienvenues; - S.K.

Le centre d’accueil pour demandeurs d’asile de la Croix-Rouge, situé à Jambes, lance un appel aux dons. « Nous sommes en pénuries de vêtements pour hommes. Il nous faudrait des tee-shirts, des pulls, des shorts, des pantalons et des chaussures de toutes tailles.

Si vous avez ça dans vos tiroirs, pensez à nous », peut-on lire sur les réseaux sociaux.

Il est pourtant étonnant de voir que la Croix-Rouge est en manque de dons alors que ceux-ci affluent de tous les côtés. Le directeur des lieux, Christophe Bodot, explique pourtant que les vêtements pour la gente masculine se font rares. « Nous recevons régulièrement et en grande quantité des dons pour les femmes et les enfants. Mais en ce qui concerne les hommes, nous en avons beaucoup moins. C’est aussi le cas pour les garçons adolescents. Est-ce parce que les hommes vont souvent au finish de leurs vêtements ? », dit-il en souriant.

« En tout cas, la pénurie de dons concernant les vêtements pour hommes et pour les ados n’est pas nouvelle ».

Des dons redistribués

Il explique avoir fait une annonce isolée et donc uniquement consacrée aux hommes pour ne pas avoir des dons de vêtements pour un autre public. « Suite aux inondations, nous avons encore reçu beaucoup de vêtements ou de matériel. Mais souvent, ce sont des choses que nous avons.

Dans ce cas-là, nous remettons le tout à des structures qui en ont besoin. Nous redistribuons par exemple souvent des livres », précise-t-il. Notons que le centre de Jambes a envoyé beaucoup d’affaires aussi pour les personnes sinistrées.

Le centre de Jambes a eu de la chance de ne pas être touché par les inondations à Namur. Par contre, les lieux ont accueilli des résidents de différents centres fortement impactés par les intempéries. Quelques femmes et enfants du centre « La Pierre Bleue » d’Yvoir y sont d’ailleurs temporairement. Suite aux inondations, le centre notamment dédié aux femmes et enfants n’avait plus d’eau potable et d électricité. Il a dû être évacué il y a 10 jours.

Shanti Duparque

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Namur (prov. de Namur)Jambes (c.f. Namur)
Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR