Enlevés et séquestrés dans des voitures partagées «Poppy» pour les voler à Liège

Les voitures partagées Poppy.
Les voitures partagées Poppy. - D.R.

Les malfrats ont enlevé des personnes en rue, les ont séquestrées en voiture et leur ont volé leurs effets personnels. Ils ont également retiré de l’argent après avoir soutiré aux victimes les codes des cartes bancaires. Il y a eu dans certains cas usage de violence ou de menaces avec armes.

L’utilisation de faux documents soumis en ligne, sans contact direct pour la location, a compliqué l’identification des auteurs par les enquêteurs, selon les explications fournies par l’avocat pénaliste Henri Laquay à RTLinfo. Ils se rendaient depuis Bruxelles en province pour commettre leurs méfaits afin de brouiller un peu plus encore les pistes.

Les différents dossiers sont centralisés au niveau du parquet de Bruxelles. L’instruction suit son cours.

Les chefs d’inculpation sont multiples et varient en fonction des types d’agressions commis par les différents suspects. Il est question d’escroquerie, de séquestration ou encore de vol avec violence et avec arme.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers liégeois