Charleroi accueille le Festival musical du Hainaut du 12 septembre au 3 octobre

Le Consort.
Le Consort. - Julien Benhamou

L’esprit de la fête traverse de manière évidente la programmation. Premier témoignage avec un événement de lancement programmé le 12 septembre au kiosque du parc Reine Astrid de Charleroi : cinq concerts de musique classique et jazz (Tandem 66, Astoria, Les Violons de Bruxelles…) ouvrent de la plus joyeuse des manières l’édition 2021 d’un festival qui se veut plus que jamais accessible à tous les publics.

Si les organisateurs du festival accueillent volontiers de grands noms de la scène belge et internationale (l’Ensemble Musiques Nouvelles, Vox Luminis, L’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie à Mons, ou encore Jodie Devos et l’Ensemble Contraste ou Patricia Kopatchinskaya et le Belgian National Orchestra à Charleroi), ils se plaisent également à soutenir les talents émergents. Ce sera entre autres le cas avec le récital de Mirabelle Kajenjeri (lauréate du Concours Andrée Charlier et candidate remarquée lors du récent Concours Reine Elisabeth).

Il sera question de jeunesse avec la présence du claveciniste Justin Taylor, artiste associé des Festivals de Wallonie en 2021 : en récital, dans un programme dédié à la famille Rameau (le 21 septembre au PBA de Charleroi) ; aux côtés de son ensemble Le Consort, ensuite, dans un répertoire inédit commandé à Jean-Luc Fafchamps. Le Bestiaire périmé est une commande passée par Les Festivals de Wallonie au compositeur belge. Ce cycle de différents chants, véritable fable poético-morale, tendre et drôle à la fois, mariant musique d’aujourd’hui et instruments anciens, sera donné à entendre pour la toute première fois les 23 et 24 septembre à Charleroi et Mons par les musiciens du Consort et la soprano Déborah Cachet.

Le Festival Musical du Hainaut fait encore la part belle aux productions de théâtre musical créées par Les Festivals de Wallonie cette année : Hush (Zonzo compagnie) réjouira les petits dès 6 ans et leurs parents (au PBA le 26 septembre) ; L’Ombre de Saint-Saëns (Thierry Hellin, Philippe Beau, Ensemble Kheops) sera joué à deux reprises (le 3 octobre à Charleroi). Si cette dernière production célèbre l’anniversaire du compositeur français, l’ensemble Astoria offre de son côté un véritable Marathon Piazzolla. Le maître du tango argentin sera fêté tout au long de la journée et de la soirée du 25 septembre à Arsonic à Mons au fil de quatre concerts mettant en lumière les différentes facettes de son talent.

Infos pratiques : ww.lesfestivalsdewallonie.be

Notre sélection vidéo
Aussi en CHARLEROI ET SA REGION