Un cycliste de 35 ans se tue en glissant sur les rails du tram à Gand

Illustration
Illustration - Belga Image

L’échevin de Gand pour la mobilité Filip Watteeuw travaille sur des solutions pour améliorer la sécurité à vélo sur et autour des voies de tramway. « Le revêtement de la chaussée autour des voies du tramway doit être en ordre. Nous devons nous en assurer avec De Lijn. Nous devons également améliorer la signalisation. Et nous devons encore améliorer les cours de cyclisme pour apprendre aux gens à utiliser les voies du tramway », a déclaré Watteeuw dans De Morgen sur Radio 1 mercredi.

Alexander Verhaeghe, un cycliste de 35 ans, est décédé à Gand des suites d’une chute sur des rails de tramway mouillées il y a maintenant dix jours. Dans sa chute, la victime a été gravement blessée au niveau de la poitrine, lit-on dans les colonnes du Nieuwsblad. Alexander est décédé deux heures plus tard d’un arrêt cardiaque dû à une hémorragie autour du poumon et à une rupture de l’aorte.

Les rails du tramway à Gand ont mauvaise réputation. Les victimes se retrouvent souvent coincées avec la roue de leur vélo dans les rails ou glissent en traversant les voies. Selon les chiffres de l’UZ Gent, un quart des accidents de vélo sont liés aux rails de tramway. Chaque année, environ 500 personnes se retrouvent à l’hôpital après leur chute. « Un chiffre terriblement élevé », reconnaît Filip Watteeuw. Selon lui, les rails du tramway freinent l’ambition de Gand de devenir une ville cyclable, mais le tramway est aussi nécessaire dans la ville.

Filip Watteeuw prétend qu’il existe trois façons d’améliorer la sécurité à vélo sur et autour des voies de tramway. Par exemple, le revêtement routier sur et autour des voies du tramway doit être « en ordre ». C’est principalement la responsabilité de De Lijn, mais la ville souhaite aider la société de transport dans la mesure du possible. Selon Watteeuw, une meilleure signalisation est également nécessaire et la ville elle-même peut fournir des leçons de meilleure qualité pour apprendre aux cyclistes à utiliser les pistes. Watteeuw pense que les interventions infrastructurelles sont « trop lentes ». « La construction de bonnes infrastructures est généralement trop lente. Cela doit absolument être plus rapide », déplore-t-il.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Gand (Flandre orientale)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers