L’ex-miss Belgique percutée par un admirateur: son agresseur connait sa peine

L’ex-miss Belgique percutée par un admirateur: son agresseur connait sa peine
Isopix

Le ministère public a requis trois ans de prison contre Jacobus P., un homme d’affaires néerlandais âgé de 65 ans et propriétaire d’une friterie qui a pignon sur rue à Anvers. Il est poursuivi, entre autres, pour tentative de meurtre sur la personne de Ilse De Meulemeester, sacrée Miss Belgique en 1994. Cette dernière réclame 10.000 euros de dommages et intérêts.

Les faits se sont déroulés le 22 avril 2013. Au moment d’emmener son fils à l’école, Ilse de Meulemeester qui se trouvait dans son véhicule a été percutée à deux reprises, devant son domicile, par une voiture au volant de laquelle se trouvait Jacobus P. L’homme s’est ensuite enfui. L’ex-Miss Belgique s’en est sortie avec quelques douleurs à la nuque et une bonne frousse.

Ilse De Meulemeester avait rencontré le prévenu par l’intermédiaire du propriétaire d’une bijouterie dont elle était l’égérie. Jacobus P., en était devenu un grand admirateur et la couvrait de cadeaux. Il lui a offert pour 80.000 euros de bijoux, ainsi que deux Porsche. En tout, il lui aurait donné pour presque 3 millions d’euros de cadeaux.

«Cependant, ses attentes vis-à-vis de la relation étaient différentes de celles de Ilse et a commencé à la harceler», a expliqué le procureur. Jacobus P. avait également harcelé le frère de la victime, son ex-mari, sa mère et un de ses amis. Il avait été jusqu’à engager un homme pour suivre la victime dans ses déplacements.

Après son arrestation, le prévenu avait nié tout harcèlement envers Ilse De Meulemeester ou son entourage. Il a également qualifié la double collision d’"accident», avant de lui-même porter plainte contre l’ancienne Miss Belgique pour l’avoir mis sous pression afin qu’il lui donne de l’argent, de l’or et des produits de luxe. Après enquête, les charges d’escroquerie et extorsion contre Ilse De Meulemeester ont été abandonnées. Elle a cependant été renvoyée devant le tribunal correctionnel pour blanchiment d’argent et cette affaire sera introduite le 5 octobre.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers