Panini propose un album collector pour le centenaire des Mondiaux de cyclisme

Panini propose un album collector pour le centenaire des Mondiaux de cyclisme

Wout van Aert et Remco Evenepoel sont prêts. Prêts à faire chavirer de bonheur les fans belges de cyclisme à coups de pédales durant ces Championnats du monde 2021 qui auront lieu sur leurs terres à partir de ce dimanche 19 septembre. Ces Mondiaux auront également une saveur particulière puisqu’ils marqueront le centième anniversaire de cette course à l’arc-en-ciel.

Habituée à saisir la balle au bond, Panini a décidé de sortir un album de stickers pour ce centenaire. On connaît principalement la maison d’édition italienne pour son implication dans le sport via le football mais elle se diversifie de plus en plus (et pas que dans le sport d’ailleurs). La NBA et le cyclisme font ainsi partie du catalogue. Depuis 2019, sort chaque année un album pour le Tour de France. Un retour dans le peloton international après « Print » dans les années 70 (de 1971 à 1974 et 1979) puis au tournant des années 2010 (de 2009 à 2010 et de 2012 à 2013).

« Je me disais que ce serait sympa de marquer le coup pour ce centenaire des Mondiaux, qui a lieu en Belgique qui plus est », explique Thierry de Latre du Bosqueau, CEO de Panini Benelux. « J’ai donc contacté l’UCI (Union Cycliste Internationale). Sans trop y croire mais ils m’ont très vite rappelé. Ils étaient vraiment emballés par le projet. Nous avions des réunions hebdomadaires, via Zoom, pour répondre aux demandes de chacun. Par exemple, ils insistaient sur l’équilibre entre les champions et les championnes. »

Les images étant l’essence même d’un album Panini, c’est là que l’apport de l’UCI a été le plus déterminant. « C’est simple, avant 1970, nos archives, c’est zéro ! L’UCI a réalisé un gros travail en nous fournissant des photos à eux mais aussi en faisant appel à des agences mais aussi à des collectionneurs. »

Pages sur les évolutions techniques, sur le parcours, sur l’historique… au final, cet album (qui compte 155 stickers à coller) s’éloigne du schéma habituel. « Je n’aime pas trop le terme de collector car il est souvent galvaudé. Mais en tout cas, c’est un « one of » car nous n’en referons pas d’autre comme celui-ci… ou alors pour le bicentenaire (rires). C’est sûr qu’il s’adresse a priori à un public plus âgé que notre cœur de cible habituel des 6-12 ans mais j’espère que ce sera l’occasion pour petits et grands de partager autour de l’histoire du cyclisme, qu’il y ait une transmission. »

« Quoi de mieux qu’un album Panini pour consolider ce lien entre les fans et collectionneurs, et notre sport ? », résume David Lappartient, le président l’UCI.

Ah ça, en matière de ferveur populaire, la Belgique en connaît un rayon…

Aussi en Cyclisme