Les demandes d’asile ont chuté de 80% en 2020 à cause du coronavirus

Les demandes d’asile ont chuté de 80% en 2020 à cause du coronavirus
Belga Image

L’année passée, le nombre de demandes de visa pour la Belgique a été historiquement bas. La plus forte baisse concerne les visas de court séjour, avec une chute de 80%.

Le nombre de demandeurs de protection internationale ayant introduit une première demande d’asile a, lui, diminué de 44% pour atteindre 13.105 demandes, dont 3.532 ont été immédiatement renvoyées pour que leur demande soit évaluée par un autre pays de l’UE.

Le nombre de demandes de regroupement familial a son côté diminué de 30% pour atteindre 13.272 demandes, dont 12.282 ont fait l’objet d’une décision positive.

Le nombre de visas humanitaires délivrés a pour sa part diminué de 929 à 697, et le nombre de demandes a également diminué de 1.153 à 920. Comme en 2019, les Syriens et les Afghans représentent plus des deux tiers des visas humanitaires délivrés en 2020.

Avec la pandémie, les voyages en avion ont été fortement perturbés. Cela a eu un impact sur la politique de retour pratiquée par la Belgique. Au total 4.894 étrangers en séjour irrégulier ont quitté le pays l’an dernier, contre 8.706 l’année précédente.

Avec l’amélioration de la situation sanitaire, le nombre de demandes repart actuellement à la hausse, selon M. Mahdi. «Nous anticipons cela en investissant fondamentalement dans nos services, ce qui se traduit par plus de 700 postes vacants, allant des agents de sécurité aux conseillers en matière de retour en passant par les agents de migration et de protection. De cette façon, les services sont prêts pour le futur», assure le secrétaire d’État.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique