Laver Cup: l’Europe mène 3 à 1 face au reste du monde

Laver Cup: l’Europe mène 3 à 1 face au reste du monde
EPA

Casper Ruud, Matteo Berrettini et Andrey Rublev ont offert les trois premiers points à l’Europe aux dépens de l’équipe du reste du monde, qui a réduit l’écart à 3-1 avec le double, pour la première journée de Laver Cup disputée vendredi à Boston.

C’est un départ quasi parfait réussi par les Européens, triples tenants du titre, sous les yeux de Roger Federer, convalescent après une troisième opération à un genou et dont la saison est terminée, mais qui tenait à être présent en tribune, pour la 4e édition de cette compétition dont il est l’un des instigateurs.

Assis aux côtés de celui qui lui prête son nom, le légendaire Rod Laver, dernier joueur masculin à avoir réussi un Grand Chelem calendaire (1969), puisque Novak Djokovic, absent dans le Massachusetts, a échoué à en faire autant en finale du dernier US Open, le Suisse a vu ses partenaires habituels du Vieux Continent briller, dans des matches assez serrés.

Berrettini (7e mondial) a ainsi remporté un duel assez fou 6-7 (3/7), 7-5, 10-8 face au Canadien Félix Auger-Aliassime (ATP 11). Ce dernier, qui a conclu la première manche sur sa huitième opportunité, a cédé la deuxième après s’être fait breaker à 6-5. Puis l’Italien n’a eu besoin que d’une balle de match pour enlever le super tie-break, particularité de l’épreuve.

Dans la foulée Rublev (ATP 5) a aussi eu le dernier mot face à l’Argentin Diego Schwartzman (ATP 15), dans le jeu décisif comptant pour la troisième manche, alors qu’il était mené 6-2, puis 8-5.

Le premier point avait été rapporté par Casper Ruud (ATP 10), vainqueur 6-3, 7-6 (7/4) de l’Américain Reilly Opelka (ATP 19).

En session nocturne la paire américano-canadienne John Isner/Denis Shapovalov a renversé celle composée de l’Allemand Alexander Zverev et Matteo Berrettini, en s’imposant 4-6, 7-6 (7/2), 10-1.

Samedi, quatre autres matches seront au programme, chaque victoire vaudra alors deux points.

Aussi en Tennis