Pour lutter contre les intempéries, Forest va créer un nouveau maillage pluie

La forêt à Forest.
La forêt à Forest. - D.R.

Les habitants de plusieurs provinces wallonnes et d’autres régions d’Europe ont perdu leur maison et connaissent de graves difficultés suites aux fortes inondations qui les ont touchés cet été. Les conclusions des experts en climatologie – y compris les prévisions du plan de gestion de l’eau bruxellois – tendent toutes à aller dans le même sens : ces intempéries, et leurs conséquences sur les populations vont s’accentuer ces prochaines années. Il est donc essentiel de réinventer la gestion de l’eau dans nos communes.

À Bruxelles, les inondations sont principalement dues à l’imperméabilisation des sols. Les eaux pluviales ne peuvent plus percoler naturellement dans les sols, elles viennent surcharger les égouts, qui refluent dans les habitations par les raccordements. À Forest, plusieurs actions sont menées en parallèle pour lutter contre les inondations d’aujourd’hui et les conséquences des dérèglements climatiques de demain.

Augmenter la perméabilité des sols.
Augmenter la perméabilité des sols. - D.R.

Le travail se déroule essentiellement autour de trois axes : retrouver le cycle naturel de l’eau à travers l’aménagement de maillages pluie ; gérer les eaux pluviales, sur chaque parcelle, là où elles tombent ; mettre en place de solutions novatrices pour un usage intelligent des ressources en eau grâce notamment à l’utilisation d’eau de pluie pour tous les usages qui ne nécessitent pas de l’eau potable.

En cours de développement

Cet été, un permis d’urbanisme a été déposé pour l’installation d’un nouveau maillage pluie. Il viendra s’ajouter à ceux déjà en cours de développement. Ce nouveau maillage sera créé dans le parc du Bempt, depuis la chaussée de Neerstalle à hauteur de la villa des Trois Fontaines, située au 327 chaussée de Neerstalle, jusqu’au boulevard de la 2 e Armée Britannique, le long de la promenade verte.

Ce projet permettra la reprise des eaux de ruissellement des avenues Kersbeek, du Bempt, de la Verrerie et Lisala, la restauration des bassins du parc des Trois fontaines et de l’étang du parc du Bempt. Grâce à ces aménagements, les eaux pluviales récoltées autour et en amont, seront renvoyées vers les étangs dans un 1er temps puis vers la Senne, lorsque tous les travaux seront terminés. Un autre objectif est d’inscrire l’ensemble du parc du Bempt au réseau Nature de Natagora (ce qui est déjà le cas du parc des Trois Fontaines). Les travaux devraient débuter à l’automne 2022.

Lutter contre les intempéries.
Lutter contre les intempéries. - D.R.

Alain Mugabo (Ecolo), échevin de la Ville Verte : « Outre, le fait de réduire fortement les conséquences néfastes des fortes pluies, l’installation de ce maillage aura de multiples avantages. Il permettra de mieux utiliser les eaux pluviales, et augmentera la biodiversité dans et autour des étangs. Repenser la place de l’eau dans l’aménagement de la ville est essentiel pour le bien-être des citadins Cela nous rendra moins vulnérables face aux conséquences des dérèglements climatiques et diminuera également les effets des fortes chaleurs dans les périodes caniculaires. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Kersbeek-Miskom (c.f. Kortenaken)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES