Hockey Pro League: Des Red Panthers trop tendres pour inquiéter les Pays-Bas

Hockey Pro League: Des Red Panthers trop tendres pour inquiéter les Pays-Bas

C’est devant un public chauffé à blanc que les Red Panthers ont entamé leur 3e saison de Pro League face aux championnes olympiques qui trouvaient déjà l’ouverture après seulement… 17 secondes de jeu via Lidewij Welten. Une véritable douche froide que les protégées de Raoul Ehren essayaient de digérer au plus vite pour lancer enfin leur rencontre. De leur côté, les Néerlandaises démontraient une fois de plus l’étendue de leurs qualités et que malgré le renouvellement de cadres (seules 8 joueuses étaient présentes à Tokyo cet été), elles entendaient bien reconduire leur titre dans la compétition pour une 3e fois consécutive. Elena Sotgiu devait d’ailleurs s’interposer à plusieurs reprises pour ne pas compliquer encore un peu plus la rencontre avant la pause. Les Belges tentaient de construire et de développer leur jeu. Elles obtenaient même une belle possibilité via Barbara Nelen lors du premier quart. A la 20e minute, les Pays-Bas héritaient d’un premier penalty mais Aisling D’Hooghe s’interposait avec autorité sur la tentative de Sanne Koolen. Les Panthères étaient de bonne volonté mais elles manquaient d’inspiration pour parvenir à trouver la faille dans le mur néerlandais.

Après la pause, la physionomie de la rencontre était assez identique. Les numéros 1 mondiales accéléraient par moment mais sans vraiment se montrer dangereuses. Tandis que les Belges tentaient de poser leur jeu et de mettre du rythme dans les échanges mais sans réussir à surprendre le bloc adverse bien en place. Les occasions étaient peu nombreuses et le public n’avait guère la possibilité de s’enthousiasmer. Le dernier quart d’heure ne proposait pas plus de spectacle. Néanmoins, à la 52e minute, les Néerlandaises doublait leur avance suite à un effort individuel de Freeke Moes. Mais cela manquait réellement de hargne et de mordant dans le jeu belge pour avoir une chance de rivaliser avec les Oranje. De plus, certaines joueuses évoluaient en deçà de leur niveau et personne ne semblait en mesure de provoquer le coup d’éclat nécessaire pour surprendre l’équipe locale.

« Je ne suis pas très satisfaite du niveau que nous avons proposé lors de cette rencontre » , reconnaissait sans détour Alix Gerniers, la capitaine du jour. « Nous avons pourtant essayé de jouer vers l’avant et nous avons remporté pas mal de duels. Je ne veux pas nous chercher d’excuses mais le niveau du championnat de Belgique ne nous aide pas non plus. Cette différence de niveau est assez impressionnante. Les 2 buts proviennent d’erreurs individuelles et cela devra être corrigé dans le futur. Nous devons continuer à regarder vers l’avant et surtout continuer à travailler. »

Ce week-end, les Red Panthers retrouveront leurs supporters pour la double confrontation face à l’Allemagne, à Uccle Sport. Un rendez-vous important qu’elles ne veulent pas louper et qui leur permettront de mesurer le travail qu’il leur reste à accomplir pour atteindre leurs ambitieux objectifs.

Aussi en Hockey