«Olga» d’Elie Grappe reçoit le Clion du meilleur film au WaHFF

Les Cinés Wellington sont partenaires de l’événement.
Les Cinés Wellington sont partenaires de l’événement. - J.L.

La neuvième édition du Waterloo Historical Film Festival (WaHFF) s’est clôturée dimanche par la remise des Clions - contraction de Clio, la muse de l’histoire et du célèbre Lion de Waterloo: celui du meilleur film a été attribué à Olga (Suisse/Ukraine), réalisé par Élie Grappe. Le prix de la meilleure comédienne va à Alma Poÿsti pour son rôle dans Tove (Filande) et celui du meilleur comédien à Franz Rogowski pour Great Freedom (Autriche). Le Clion des meilleurs décors et costumes revient au film Illusions perdues (France) de Xavier Giannoli.

Le jury de la compétition officielle était présidé cette année par le réalisateur, scénariste et écrivain français Martin Provost. Lors de la remise de prix, les jurés ont expliqué qu’ils sont été «happés» par Olga, qui est le deuxième film d’Élie Grappe. Le long métrage raconte l’histoire d’une gymnaste ukrainienne âgée de 15 ans, exilée en Suisse et qui s’entraine en vue des Jeux olympiques alors que la révolte d’Euromaïdan éclate dans son pays.

«Olga» a également obtenu une mention spéciale des jurés de la critique cinématographique, ceux-ci attribuant le prix de la critique à «Hotel Coppola» (République dominicaine) de José Maria Cabral. Le prix du public du WaHFF a également été attribué dimanche soir à «Hotel Coppola».

Le WaHFF comprend également une compétition documentaire, avec un jury spécifique qui était présidé par Henri de Gerlache. Les jurés ont couronné «La Nuit des longs couteaux» (France), de Marie-Pierre Camus et Gérard Puechmorel. Ce prix du meilleur documentaire portera désormais le nom de «Clion Yves Vander Cruysen», en hommage à l’échevin de la culture waterlootois et fondateur du WaHFF, Yves Vander Cruysen, emporté par le covid après l’édition 2020 du festival.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW