Grez-Doiceau: la Commune présente un projet revu et corrigé pour le home Renard

Le bâtiment principal (ici dans son ancienne mouture) comprendra un étage de moins.
Le bâtiment principal (ici dans son ancienne mouture) comprendra un étage de moins. - Commune de Grez-Doiceau.

En mars dernier, la demande de permis d’urbanisme introduite par le CPAS de Grez-Doiceau pour la construction du nouveau home « Renard » était rejetée par la Région. Depuis, le dossier s’est fait plus discret, le CPAS ayant décidé de ne pas introduire de recours contre cette décision. Un projet définitivement enterré ? Certainement pas ! Pour la majorité grézienne, la nécessité d’offrir une nouvelle infrastructure de qualité est toujours d’actualité. Pendant plusieurs mois, le président du CPAS, Benoît Magos, a travaillé avec la fonctionnaire déléguée régionale pour trouver des pistes de solutions.

Un étage en moins

Le défi principal ? Proposer un projet moins isolé et s’intégrant mieux au bâti existant. Première étape de la réflexion, il a été décidé de regrouper l’ensemble de l’infrastructure dans la zone bâtissable située au bas du terrain, le long du sentier des cinq Bonniers. Une façon de ne pas empiéter sur la zone agricole. Problème : une construction d’un bâtiment de deux étages à proximité de villas à un étage allait créer une véritable nuisance visuelle. Un travail de longue haleine a donc été mené pour réduire le bâtiment principal d’un étage. L’impact visuel s’en trouve ainsi drastiquement modifié. Cette importante modification réalisée par l’auteur de projet a amené à une dernière alternative qui a été présentée aux riverains ce lundi 18 octobre lors d’une soirée d’information.

L’impact visuel du bâtiment tel que présenté par la Commune.
L’impact visuel du bâtiment tel que présenté par la Commune. - Commune de Grez-Doiceau.

Elle est construite autour d’un plan général d’implantation comprenant différentes composantes comme une dizaine de résidences services, un accueil de jour adjoint à la maison de repos qui contiendra de l’accueil court séjour, une partie MR (Maison de Repos), une partie MRS (Maison de Repos et de Soin) et une zone pour les personnes désorientées. « La vision d’un projet global permet de lever toute ambiguïté que posait l’utilisation future des parties non bâties du terrain. La nouvelle demande de permis fixera donc précisément la vocation de chaque zone, les gabarits et les emplacements », note la Commune.

Un test mobilité

Les autres aspects qui avaient été mis en évidence par les riverains n’ont pas non plus été oubliés. La question de l’impact de la maison de repos sur la mobilité dans le quartier a été traitée dans le cadre d’une analyse menée conjointement par le comité de riverains et l’administration communale. Un test « grandeur nature » d’un plan de circulation alternatif a été mené pendant plusieurs mois. Les conclusions de cette analyse et de ce test ont mené à une proposition faite à la commission « Police et Sécurité » en septembre.

Elle consiste en l’inversion du sens de circulation d’un tronçon de la rue du Lambais et du rappel plus explicite du caractère « zone 30 » dans le sentier des 5 Bonniers. La conclusion de cette étude étant que le problème principal n’était finalement pas le volume de véhicules dans les rues adjacentes du projet mais plutôt la sécurisation de ces rues pour les usagers faibles. Un travail va continuer en ce sens avec l’agent « mobilité » de l’administration communale qui va évaluer les dispositifs nécessaires pour réaliser cette sécurisation. Il soumettra des propositions aux riverains qui jugeront de la pertinence et de l’efficacité de ceux-ci.

La question du traitement des rejets d’eaux de pluie et des eaux usées en provenance de la maison de repos avait déjà reçu une réponse chiffrée de la part de l’auteur de projet. Toutes les eaux de pluies pourront être traitées sur le terrain par récupération, via des citernes de très grande capacité et par l’infiltration du surplus dans le sol. Les rejets à considérer n’étaient donc plus que ceux des eaux grises. La Commune a l’intention de continuer à consulter les riverains sur différents aspects de la nouvelle version du projet. L’objectif : rédiger une nouvelle demande de permis d’urbanisme au premier trimestre 2022.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Grez-Doiceau (Brabant wallon)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'actu du BW