Charleroi: le Plan hivernal offrira jusqu’à 79 lits et un dispositif de confinement

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. - V.S.

En vue de répondre au cahier des charges hivernales tout en respectant les règles sanitaires dont la distanciation sociale, les opérateurs de la grande précarité continuent de faire preuve de créativité pour trouver de nouveaux lieux, de nouveaux modes de fonctionnement pour pouvoir accueillir les publics sans-abri en toute sécurité tout en élargissant leur offre d’accueil et d’hébergement et tendre vers une prise en charge 24h/24h des publics sans-abri.

Cette année encore, la saison hivernale sera caractérisée par la démultiplication des sites d’accueil de nuit et l’adaptation du travail des services.

L’abri de nuit Dourlet pourra proposer 20 lits et l’abri de nuit supplétif de Dampremy permettra d’accueillir 12 personnes, le CPAS de Charleroi ajoutera un abri de nuit supplémentaire, rue de la Neuville, pouvant accueillir 35 personnes portant l’offre totale de lits pour hommes et femmes adultes à 67 lits. Ils seront accessibles chaque soir. Un dispositif de crise prévoit une augmentation progressive de l’offre d’hébergement en cas de baisse importante des températures jusqu’au froid morbide et en cas de saturation des dispositifs mis en place, pouvant dès lors porter l’offre totale de lits à 79 places auxquels s’ajoute l’abri de nuit du Triangle qui disposera de 12 lits « familles et femmes ».

L’accueil de jour de Comme Chez Nous sera amené à démultiplier son offre et à délocaliser une partie de son accueil sur un nouveau lieu cette année. L’ASBL Le Triangle, au travers de son projet Transi’toi, continuera de proposer un lieu où les familles avec enfants et les femmes enceintes peuvent venir se poser, en journée en ce compris les week-ends.

D’autres services seront également accessibles en journée comme ils le sont le reste de l’année. Il s’agit notamment des dispositifs dédiés aux personnes confrontées à des dépendances : les ASBL Diapason, le Comptoir ou encore Tremp’ose.

L’Accueil de soirée organisé, comme chaque hiver par le CPAS de Charleroi, permettra aux personnes sans-abri de passer un moment convivial chaque jour et d’assurer la transition entre la fermeture des services d’accueil de jour et l’ouverture des abris de nuit. Habituellement accessible aux personnes mal logées, le dispositif s’est recentré, depuis l’hiver passé, sur l’accueil des publics en précarité aiguë, en dédoublant les plages d’accueil afin de respecter les normes sanitaires.

Les Restos du cœur poursuivront comme l’an dernier leurs distributions de colis alimentaires aux personnes en situation de précarité sociale et/ou économique, disposant d’un logement ou pas, avec ou sans titre de séjour.

Solidarités Nouvelles et les équipes de rue du service APPUIS du CPAS de Charleroi intensifieront le travail de réduction des risques en journée et en soirée pour rencontrer les personnes sans-abri sur leurs lieux de vie et assurer une distribution de biens de première nécessité.

Le Relogement des personnes sans-abri en période hivernale sera également reconduit par l’ASBL Comme Chez Nous et le CPAS de Charleroi en partenariat avec des opérateurs de logements publics, l’AIS Charleroi et le Fonds du logement des familles nombreuses, pour la mise à disposition de logements inoccupés. Ce projet réserve une dizaine places à des personnes sans-abri qui bénéficient d’un accompagnement social leur permettant de viser la réinsertion.

Dispositif de confinement

À ces différentes mesures hivernales, s’ajoute un dispositif de confinement en partenariat avec le CPAS de Charleroi et le Relais santé en vue de réserver 4 logements permettant d’accueillir des publics présentant des symptômes du COVID et nécessitant une mise en quarantaine. Parallèlement les équipes de l’ensemble du réseau œuvrent à convaincre les publics sans-abri de l’intérêt de la vaccination. Le service APPUIS du CPAS de Charleroi et le Relais Santé en concertation avec le Centre de vaccination du CEME, s’activent à faciliter l’accès à celle-ci à des personnes parfois très désinsérées.

En conclusion, le Plan hivernal carolorégien sera à nouveau conditionné par la pandémie et ses effets multiples : des bâtiments adaptés, des mises à l’abri de personnes symptomatiques, la vaccination… Les services publics comme privés vont à nouveau se démener pour parvenir à proposer des services (presque) comparables à ce qui avait lieu avant la pandémie !

Notre sélection vidéo
Aussi en CHARLEROI ET SA REGION