Marius Gilbert: «Ça part dans tous les sens, tout le monde est perdu»

Marius Gilbert: «Ça part dans tous les sens, tout le monde est perdu»
Isopix

Ce vendredi 3 décembre, le Codeco a décidé de resserrer la vis concernant les mesures sanitaires, sous les conseils des experts du GEMS. Mais les nouvelles mesures sont loin de satisfaire tout le monde.

Ce dimanche, dans l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » diffusée sur RTL, plusieurs experts comme Marius Gilbert ou encore Yves Van Laethem ont partagé leur déception quant aux décisions qui ont été prises par les politiques. Le porte-parole interfédéral estime que les mesures sont beaucoup trop laxistes : « On regrette qu’un certain nombre de mesures n’aient pas été prises. Des événements restent par exemple permis alors qu’ils brassent toujours autant de monde avec le risque de transmission qui va avec », déplore Yves Van Laethem.

Quant à Marius Gilbert, il s’est avoué très déçu : « Ce qui me frappe surtout, c’est le manque de continuité lors des derniers mois dans les mesures. Ça part dans tous les sens, tout le monde est perdu. On envoie des signaux qui vont dans des sens complètement contraires à quelques semaines d’intervalle : tout va bien en Flandre on enlève les masques, tout va bien dans les lieux fermés si vous êtes vacciné, puis quelques semaines après on arrête tout », s’est-il exclamé sur le plateau de RTL. L’épidémiologiste déplore qu’après deux ans, il y ait encore « des soignants épuisés et en burn out ». « C’est là que ça devient incompréhensible et que ça crée un sentiment de révolte comme on va le voir lors de cette manifestation à Bruxelles », a-t-il ajouté.

Notre sélection vidéo
Aussi en Politique