Van Holsbeeck arrêté: mais qui est Henrotay, l’agent au centre de cette affaire?

Vidéo
@Belga
@Belga

Quelques jours seulement après avoir appris qu’il figurait dans la liste des 56 personnes physiques que le parquet fédéral veut envoyer devant le tribunal correctionnel d’Anvers, Herman Van Holsbeeck, l’ancien manager général d’Anderlecht (67 ans), a été placé sous mandat d’arrêt, a indiqué la VRT mercredi soir. Une privation de liberté dans le cadre de l’enquête autour de Christophe Henrotay.

Affaire Henrotay : tout a commencé en 2019

Le 11 septembre 2019, à Monaco, l’agent de joueurs Christophe Henrotay, qui s’occupait notamment de la destinée de Thibaut Courtois, Yannick Carrasco, Kevin Mirallas ou Sebastiaan Bornauw, et qui, autrefois veillait aux intérêts de Youri Tielemans, Leander Dendoncker, Romelu Lukaku ou Michy Batshuayi, avait été interpellé dans le cadre de perquisitions ayant eu lieu à Monaco, à Londres et à Liège. Son plus proche collaborateur, Christophe Cheniaux, avait également été arrêté.

Le parquet avait indiqué que « les faits concernaient notamment des opérations de blanchiment d’argent et de corruption privée dans le cadre de transferts de joueurs » et que les perquisitions étaient liées « à la première opération réalisée en avril au siège d’Anderlecht ». Cette première vague visait principalement Pini Zahavi et s’était centrée sur le transfert d’Aleksandar Mitrovic. Dans ce dossier, le nom d’Henrotay apparaissait lors du transfert entrant (entre le Partizan et Anderlecht) via sa société Foot Innovations. Mais ces perquisitions ont également permis de mettre à jour des opérations douteuses, notamment sur le transfert de Youri Tielemans et sur celui de Romelu Lukaku (d’Anderlecht à Chelsea).

Mais qui est Christophe Henrotay ?

Fils de Roger Henrotay, l’ancien joueur international (cinq caps, ex-Standard, Charleroi, Lokeren, FC Liège) est devenu lui aussi agent, comme son père. Dès ses débuts sous licence Fifa en 2000, il se constitue un portefeuille de plus en plus imposant au fil des années (Van Buyten, Lukaku, Mirallas, Courtois, Carrasco, Tielemans) qui lui permet, parallèlement, d’entrer dans une foultitude de deals (Luyindama, Mbokani, Dendoncker, Proto, Gillet, Mitrovic, Mbemba), confortant son statut d’intermédiaire quasiment incontournable en Belgique, au même titre que Didier Frenay, Mogi Bayat ou Dejan Veljkovic.

Son influence dans l’ombre à Anderlecht et au Standard lui a offert des commissions mirobolantes. Ce qui lui vaut actuellement des démêlés avec la justice, dont une inculpation par le juge Claise pour blanchiment d’argent et association de malfaiteurs.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Division 1A