Euro Indoor: les Panthers de retour au sommet

Mission accomplie, et avec brio, par les joueuses belges au Championnat d’Europe B, à Ourense, puisqu’elles sont parvenues à assurer leur retour en division A en proposant des prestations solides et abouties lors du tournoi espagnol. Pourtant, elles ont failli tomber de haut lors de leur dernière rencontre face à la Suisse puisqu’elles étaient menées au score à 30 secondes de la fin du temps réglementaire après avoir dominé toute la partie et qu’elles n’avaient besoin que d’une petite unité pour valider le retour parmi le gratin européen. Mais le but de Daphne Gose, à 10 secondes du coup de sifflet final, a libéré les Panthères et leur coach, Maxi Garreta. « Nous avons réalisé un très gros tournoi en pratiquant du bon hockey durant ces 5 rencontres. Notre équipe était meilleure que les autres mais je reconnais que cette dernière rencontre face à la Suisse a failli mal se terminer. Heureusement nous avons trouvé les ressources pour émerger sur le fil et atteindre notre objectif dans cet Euro. Je suis donc extrêmement fier de leur parcours et de la mentalité affichée durant ces 3 jours. »

Invaincues en 5 rencontres (3 succès et 2 partages), les Indoor Red Panthers (15e au classement mondial) ont réussi à monter en puissance et à se sublimer malgré l’absence de Laurine Delforge (blessée). Avec une différence de but positive de +14, les Belges ont démontré qu’elles avaient effectué de grands pas en avant ces derniers mois. « Sincèrement, je savais que je m’appuyais sur un groupe de qualité », poursuivait le T1. « Et les prestations réalisées en préparation face aux Pays-Bas m’avaient rassuré. Il y a eu des progrès importants dans le jeu, dans le positionnement et les automatismes. Mais je ne m’attendais peut-être pas à une telle symbiose dans le groupe. Il y avait un bon équilibre entre la rigueur et la créativité. »

Frustration de ne pas enchainer avec le Mondial

L’annulation de la Coupe du monde qui devait se dérouler, à Liège, dans 10 jours, trottait évidemment dans les têtes à l’issue de cet Euro espagnol « Il existe effectivement une certaine frustration quand on voit le niveau affiché et la cohésion du groupe », concluait Maxi Garreta, toutefois philosophe. « C’est dommage de ne pas pouvoir enchaîne devant notre public puisque nous étions partis sur de très bonnes bases. Mais nous devons faire avec et cela ne sert à rien de se lamenter. Il existe une pétition qui circule pour disputer tout de même ce Mondial en 2023. On ne sait jamais… »

La Belgique retrouvera donc la division A européenne en 2024. L’expérience accumulée ces derniers jours à Ourense et surtout les résultats proposés constitueront très certainement une base solide pour poursuivre le travail et diminuer encore l’écart avec le sommet de la hiérarchie au niveau indoor.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Liège (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Hockey