Jeux Paralympiques 2022: découvrez les plus belles photos de la cérémonie de clôture

Photos

La flamme s’est éteinte dimanche sur les Jeux Paralympiques d’hiver de Pékin, après 10 jours de performances des sportifs dont ceux du pays hôte et des Ukrainiens confrontés à l’invasion de leur pays.

Les 13es Jeux ont officiellement été déclarés clos par les organisateurs et la flamme s’est éteinte dans le stade olympique de la capitale chinoise, le « Nid d’oiseau », lors d’une cérémonie concoctée par le réalisateur Zhang Yimou.

En première position des pays au défilé, Linda Le Bon, avec son guide (sa fille) Ulla Gilot, a porté le drapeau de la Belgique alors que le second représentant belge, aussi en ski alpin, avait été le porte-drapeau le 4 mars en ouverture.

Linda Le Bon, 57 ans, déficiente visuelle, a pris part à cinq épreuves : le super combiné (5e), la descente (6e), le super-G (7e), le slalom (11e) et le slalom géant (12e). Rémi Mazi, 33 ans, amputé de l’avant-bras gauche, a pris lui la 32e place du slalom géant et la 23e du slalom.

« J’espère que les performances de nos athlètes et les Jeux dans leur ensemble inspireront d’autres athlètes belges à se lancer dans l’aventure », a lancé Anne d’Ieteren, présidente du Comité paralympique belge dimanche dans un communiqué.

Andrew Parsons, président du Comité international paralympique (CIP), a qualifié les sportifs participants de « champions de la paix ».

Après trois éditions en Asie, le relais passe aux prochains hôtes des Jeux Paralympiques d’hiver en 2026 : la métropole de Milan, associée à la station de ski de Cortina d’Ampezzo dans les Dolomites.

À Pékin, l’Ukraine s’était invitée au menu des organisateurs juste avant le début des Jeux, marquée par l’exclusion des athlètes de Russie et du Bélarus – pays qui coopère à l’invasion russe.

Arrivée in extremis après un périple dantesque en bus à travers l’Europe, l’Ukraine a décroché 29 médailles (dont 11 en or).

Six sports étaient au programme et la Chine s’est affirmée comme une nouvelle puissance des para-sports d’hiver. Avec 61 médailles au total (dont 18 en or), elle est première au classement devant l’Ukraine et le Canada. Engagé aux Paralympiques d’hiver dès Salt Lake City (2002), le géant asiatique n’avait remporté sa première médaille qu’à Pyeongchang (2018) avec l’or du curling. Son succès à Pékin étonne même ses propres athlètes.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Jeux olympiques