Les germanophones votent une résolution pour le maintien de services bancaires locaux

Les Parlement s’est penché sur la question des distributeurs.
Les Parlement s’est penché sur la question des distributeurs. - Illu. PhotoNews

Le Parlement germanophone s’est penché lundi soir, en séance plénière, sur une proposition de résolution adressée aux gouvernements germanophone et fédéral. Avec ce texte, les députés germanophones souhaitent s’opposer au démantèlement des distributeurs de billets et des automates bancaires. Ils entendent ainsi maintenir des services bancaires locaux et de qualité.

La numérisation de ces services s’est accentuée avec la crise sanitaire et, avec la disparition d’automates et de guichets bancaires, les distances à parcourir deviennent de plus en plus grandes pour effectuer des opérations bancaires. «Cette situation affecte particulièrement les personnes moins mobiles et les plus fragiles ou celles qui n’ont pas accès à internet», souligne le texte de la résolution.

Dans ce texte approuvé à l’unanimité, les parlementaires soulignent le rôle sociétal que doivent jouer les banques et rappellent que l’accès à l’argent liquide est considéré comme un droit fondamental. Ils invitent donc le gouvernement fédéral à garantir la continuité de l’obligation de bpost de maintenir des distributeurs automatiques de billets dans les communes qui n’ont plus d’agence bancaire et d’étendre les fonctions de ces distributeurs aux services bancaires dans le futur contrat de gestion. Le rachat de bpost par BNP Paribas, prévu en 2024, ne devrait pas avoir d’impact sur ces engagements.

En pratique, les élus ont fixé un objectif de 98% de citoyens qui devraient avoir accès à un distributeur automatique dans un rayon de moins de 10 km de leur domicile. Ils devraient être 95% à ne devoir parcourir qu’un maximum de 5 km pour avoir accès à ces services bancaires.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION