Le procès de cinq hommes accusés d’un meurtre à Ixelles débute lundi

Michel Lenard, la victime.
Michel Lenard, la victime. - D.R.

La cour d’assises de Bruxelles procédera, lundi après-midi, au tirage au sort des jurés pour le procès de Konrad Puchalski, Patryk Wisniewski, Krysztof Sadowski, Damian Werengowski et Jaroslaw Poplawski. Les débats débuteront ensuite jeudi à 09h00. Les cinq hommes sont accusés de l’assassinat de Michel Lenard, commis à Ixelles, durant la nuit du 31 mars au 1er avril 2019.

La victime, Michel Lenard, un ressortissant polonais de 23 ans, a été poignardée à mort devant sa famille, le 1er avril 2019 vers 01h30. Des hommes encagoulés et armés de battes de base-ball et de couteaux se sont présentés au domicile de la mère de la victime, rue Maes à Ixelles. La dame a ouvert la porte. Les assaillants l’ont frappée et poussée pour forcer leur passage à l’intérieur de l’habitation. Ils s’en sont ensuite pris à Michel Lenard et l’ont molesté devant sa compagne et la fille de cette dernière, âgée de 3 ans. L’homme a ensuite reçu un coup de couteau provoquant une blessure qui est la cause de son décès.

Les quatre premiers accusés sont suspectés d’être les auteurs de ce qui est qualifié d’expédition punitive mortelle. Le dernier, Jaroslaw Poplawski, est quant à lui suspecté d’être le commanditaire.

Plusieurs pistes

Les enquêteurs ont exploré plusieurs pistes, dont celle d’un règlement de comptes dans le milieu du trafic de stupéfiants. Par ailleurs, certains éléments tendent à penser qu’un différend a opposé la victime à l’un des accusés lors d’une soirée pour le Nouvel An 2019. Une autre piste encore a évoqué un possible acte de vengeance de Jaroslaw Poplawski, qui n’aurait pas supporté de voir son ex-compagne entretenir une relation sentimentale avec Michel Lenard.

Le procès se déroulera au Justitia, le nouveau bâtiment de justice aménagé sur un site qui était occupé auparavant par l’Otan, à Haren. Une grande salle d’assises, avec des «boxes» sécurisés pour accusés et places définies pour les jurés, vient d’y être aménagée en vue du procès des attentats à Bruxelles, qui débutera à l’automne. La session d’assises relative au meurtre de Michel Lenard permettra à la justice de «tester» la fonctionnalité de cette salle hors normes, avant le procès tant attendu des auteurs présumés des attaques du 22 mars 2016.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers