Huy: des mesures pour préserver les tilleuls des avenues Delchambre et Godin-Parnajon

Les arbres de l’avenue Delchambre sont conservés.
Les arbres de l’avenue Delchambre sont conservés. - DR

Lors de sa réunion de lundi, le Collège communal a pris connaissance des résultats des analyses complémentaires réalisées par le bureau d’études Apitrees sur les 168 tilleuls des avenues Delchambre et Godin-Parnajon. Le Collège a également pris connaissance des conclusions de la visite réalisée sur place début de cette année.

Sur base des analyses et de la visite, le Collège communal a décidé de conserver les alignements de tilleuls des Avenues Delchambre et Godin-Parnajon en s’orientant vers une taille de conversion en port semi-libre.

Le Collège communal est attentif de longue date à l'état sanitaire des tilleuls des avenues Delchambre et Godin-Parnajon. C’est pour cette raison qu’un diagnostique sanitaire et intégré des tilleuls composant les alignements avait déjà été réalisé durant l’été 2020. Cette analyse consistait en un diagnostic visuel de tous les arbres, pied par pied selon la méthode VTA (Visual Tree Assessment). Le but était de connaître précisément la situation et l'état (physiologique, sanitaire, mécanique) de chaque arbre, d’estimer son devenir (espérance de maintien) et de préconiser les éventuelles analyses complémentaires et les interventions adaptées pour une gestion durable du patrimoine arboré.

4 arbres abattus

Il résultait de cette étude que globalement les arbres observés présentaient pour la plupart un état physiologique satisfaisant et que des analyses complémentaires étaient requises. Ces analyses avaient alors été confiées au bureau d’études Apitrees qui avait rendu son rapport fin de l’année dernière. Les conclusions suite à ces analyses étaient rassurantes sur l’état sanitaire et l’aspect sécuritaire de la plupart des arbres. Seuls quatre arbres avaient dû être abattus en février 2022 pour des raisons de sécurité publique. L'état de cinq autres arbres demandent encore une attention toute particulière.

Le service Environnement avait début de cette année convoqué une réunion sur place en présence d’experts afin de statuer sur les mesures à prendre suite aux deux rapports.

Au terme de cette réunion, il est apparu que la meilleure solution est d’opter pour un port semi-libre qui consiste en un gros entretien : une taille de conversion qui est nécessaire afin de sécuriser le site et de repartir sur une forme plus adéquate pour l’entièreté des cimes. Cette taille de conversion devrait permettre aux arbres de continuer à pousser de manière autonome en intégrant les contraintes du site.

Un entretien beaucoup plus léger devrait alors être réalisé une fois tous les cinq à dix ans.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Huy (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE HUY WAREMME