La Framboiserie manque de bras pour récolter son cassis et demande de l’aide

Yves De Tender manque de bras.
Yves De Tender manque de bras. - N.L.

Produire des fruits, comme à la Framboiserie de Malmedy, c’est une chose. Mais pour les exploiter, il faut pouvoir les récolter. Or, dans l’exploitation malmédienne, c’est un problème récurrent : on manque de personnel pour effectuer la récolte du cassis. Les fruits sont arrivés à maturité et pour ne pas perdre une partie de la récolte, il est important de procéder à la cueillette rapidement.

« Nous avons déjà commencé, mais il doit rester une centaine de kilos. L’idéal serait de trouver une vingtaine de personnes pour effectuer la récolte sur le week-end », explique Yves De Tender, le patron de la Framboiserie. « Cela ne demande pas de compétences particulières. »

Problème fréquent

Ce manque de bras est un problème que rencontre régulièrement le producteur. « C’est rare quand les cueilleurs d’une année reviennent l’année suivante. On doit donc chaque année retrouver des gens soigneux capables de participer à la récolte », souffle-t-il.

Il faut récolter le cassis qui est arrivé à maturité.
Il faut récolter le cassis qui est arrivé à maturité. - D.R.

Yves De Tender fait souvent appel à des étudiants, mais cette main-d’œuvre est de plus en plus compliquée à mobiliser. « D’une part, ce n’est pas dans les mœurs de la région de participer à ce genre de travaux agricoles. D’autre part, les étudiants d’aujourd’hui sont habitués à un système scolaire sans effort et sans contrainte. S’ils n’ont pas leur GSM, leur musique et leur confort, ils ne veulent pas travailler », regrette-t-il amèrement.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Malmedy (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION