Un sourd et muet meurt percuté par un train: «C’est traumatisant de voir ça»

Vidéo
Un sourd et muet meurt percuté par un train: «C’est traumatisant de voir ça»
Capture vidéo RTL

Le drame s’est joué ce jeudi en milieu d’après-midi, un peu avant 15 heures, à la gare de Solre-sur-Sambre. Un adolescent de 18 ans, originaire de Marchienne-au-Pont, était venu rendre visite à un ami d’Erquelinnes. Il y était resté loger et s’apprêtait, ce jeudi, à prendre le train pour rentrer chez lui.

Ces ados, tous deux sourds et muets, étaient à la gare. Ils étaient allés chercher un ticket au distributeur. C’est au retour que la tragédie s’est produite. L’accident n’a laissé aucune chance au jeune homme, qui est décédé sur place. Son meilleur ami, qui a été témoin de la scène, a vu le drame arriver. Il avait traversé les voies en premier et, remarquant que les barrières se baissaient, a tenté de l’avertir du danger par des gestes. En vain… La jeune victime est malheureusement décédée sur place.

Son meilleur ami n’a pas été blessé physiquement. Mais, il était en état de choc après avoir assisté à cette catastrophe.

Jean-Noël, lui aussi a malheureusement assisté à cette terrible scène. « Quand je suis revenu de mon boulot, j’ai entendu un bruit et j’ai vu un corps voltiger. Le jeune n’a pas vu la barrière abaissée et s’est pris le train de plein fouet. C’est traumatisant de voir ça. À chaque fois que je ferme les yeux, je vois l’image dans la tête. Cela va rester graver », explique l’homme qui vit non loin de là au micro de RTL.

« Imprudence »

« La piste privilégiée est celle de l’imprudence. Le piéton a franchi le passage à niveau, situé juste à côté de la gare et dont les barrières étaient fermées », a précisé le porte-parole du gestionnaire du rail, Frédéric Sacré.

« Il n’y a aucun doute sur le caractère accidentel de cette tragédie », précise également le bourgmestre d’Erquelinnes, David Lavaux. « De nombreux témoins étaient présents sur les lieux au moment de l’accident. C’est la première fois qu’un tel drame se produit à la gare de Solre-sur-Sambre. Le lieu n’était pas connu pour être accidentogène. »

« Quand le feu est rouge, on s’arrête »

Ce terrible accident a bien sûr eu des répercussions sur le trafic ferroviaire : il a été interrompu dans les deux sens entre Erquelinnes et Lobbes, avant d’être rétabli vers 17h40.

Il n’y a évidemment pas de mot pour décrire ce drame. C’est malgré tout l’occasion pour Infrabel de rappeler une règle essentielle du code de la route. « Quand le feu est rouge, il faut s’arrêter. Cela vaut aussi pour les passages à niveau », répète Frédéric Sacré. « La sonnerie et les barrières sont des compléments et servent à attirer davantage l’attention sur le fait qu’il est interdit de franchir les voies et qu’un train est en approche. Dans ce cas-ci, c’est très malheureux, mais il s’agit effectivement d’imprudence. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en FAITS DIVERS